Journey Into Mystery

Journey Into Mystery

"Laisse nous prendre la route ensemble
quand la nuit est si proche de la terre qu'elle en tremble."

Un voyage c'est bien des étapes et des rencontres. Tout comme la vie qui n'est faite que de joie et de séparation, voici le carnet de bord de Fiddler's Green qui aspire simplement au bonheur de retrouver un être aimé.
Tous ces souvenirs se perdront dans l'oubli,
comme les larmes dans la pluie...
- Blade Runner


"Dieu est un comédien jouant devant un public trop effrayé pour rire"
- Voltaire (1694-1778)


ThinkExist.com Quotes
Locations of visitors to this page
Archives
mars 2003
avril 2003
mai 2003
juin 2003
juillet 2003
août 2003
septembre 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003
janvier 2004
février 2004
mars 2004
avril 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004
janvier 2005
février 2005
mars 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
juillet 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
novembre 2006
décembre 2006
janvier 2007
février 2007
mars 2007

mardi, octobre 21, 2003

Une des bonnes choses pour le retour...



  

ET C'EST PARTI!!!!!!!!
10 jours loin de tous les petits tracas (qui seront encore là à mon retour..)

10 jours à m'aérer

10 jours loin de mon blog (sniff)

10 jours dans mon petit paradis à moi!!!

C'est parti.......

C ya in 10....




  

lundi, octobre 20, 2003

Dans la bibliothèque..
Cette série extraordinaire où chacun cherche un sens, quelque part, des deux côtés du Linceuil, errant dans les méandres d'une existence qu'ils ne comprennent pas, aux frontières du linceul..

She's dead....





  

On trouve quand même de tout..
Il n'y a rien dans misery city, mais il y a quand même des témoins de Jéhovah qui viennent sonner à votre porte pour parler..alors que vous regardez 6ft under...
Je perçois là un odieux complot ourdi dans l'ombre...

  

Pour L.
«(...) m'étendant tout de mon long dans le bateau les yeux tournés vers le ciel, je me laissais aller et dériver lentement au gré de l'eau, quelques fois pendant plusieurs heures, plongé dans mille rêveries confuses mais délicieuses.»


Jean-Jacques Rousseau

  

dimanche, octobre 19, 2003

Un carnet noir
"Si nous ne faisons rien, c'est la porte ouverte à toutes les portes ouvertes!"

  

samedi, octobre 18, 2003

Enigme
L. réfléchissait sous la lune bienveillante. Cette question le taraudait. Il imagianit une gigantesque armée, prête à charger pour la survie du monde des hommes.
Leur chef, sur son fier destrier, brandit son épée et crie à ses soldats galvanisés:
-Voici l'ennemi! Battez-vous jusqu'à la fin, tuez les, occissez les!

"Occissez les?" se demandait L..
Outre que la moitié des soldats ne devait rien avoir compris, quel était donc l'impératif deuxième personne du pluriel du verbe "occire"?

Puis il se posa une autre question: qu'en était-il du verbe choir?

L. retourna alors dans la Bibliothèque..

  

jeudi, octobre 16, 2003

Pensées (confuses) du soir
En fait L., si je devais être un personnage de série, je serai Nate Fisher.
Cela fait maintenant 6 semaines que je suis et je me pose des questions. Il ne faut jamais laisser quelqu'un tout seul car il se pose toujours beaucoup de questions. Surtout quand on n'a presque que ça à faire.
On s'enfuit dans un monde qui n'est pas vraiment réel, sans toutefois être imaginaire. Je vis dans une sorte de Pays, tout comme toi. Et tu ne fais que te reposer, te protéger, et penser.
Tout comme Nate qui se demande à quoi rime ce grand spectacle auquel nous participons et assistons à la fois.

Mais je sais ce que tu me réponds, il y a bien plus malheureux que toi. Je le sais. Même dans le Pays, coupé de tout, tu as senti sa détresse. Tu es allé dans la Bibliothèque quelque peu poussiéreuse et tu as exhumé ceci:

Je lui transmets donc, en dévoué Hermès.

Nothing in the world can take the place of persistence.

Talent will not; nothing is more common than unsuccessful men with talent.


Genius will not; unrewarded genius is almost a proverb.


Education will not; the world is full of educated derelicts.


Persistence and determination alone are omnipotent.

-Calvin Coolidge




  

mercredi, octobre 15, 2003

Tu vois L.,
il y a quand même des moments où j'aimerai m'allonger et entendre le temps qui passe...

  

lundi, octobre 13, 2003

L'hiver approche
Dans le cadre agréable et charmant (à défaut d'être excitant) de ma "ville" d'accueil, j'ai donc eu cette pensée: l'hiver arrive. Ce qui me fait d'autant plus sourire c'est que c'est ma machine à laver flambant neuf qui m'a fait penser à cela.
En fait, je vais vous révéler ce que j'ai pensé juste après: "il faudra que j'aille couper du bois et je serai paré".
Je me dis que je régresse, qu'à l'instar des Contrées du Rêve, tout objet change s'il est technologiquement trop avancé. Mon ordinateur va se transformer petit à petit en livre d'enluminures et le cool cat en cerbère pour la chasse au daim..Appelez-moi Messire Fiddler's green...

  

dimanche, octobre 12, 2003

Etrange cocon
Etre loin de tout et au calme donne l'impression que rien ne se passe vraiment, que le temps à son rythme à lui, le ron ron d'un emploi du temps bien huilé.
Dans 11 jours je quitte l'europe et pourtant tout semble tellement lointain, même ces 12 jours annonciateurs de bonheur. Cette ville est un cocon. Elle protège mais elle étouffe.
Ce cocon, je vais le déchirer pour m'envoler.


Littéralement.

  

vendredi, octobre 10, 2003

Ailleurs
Ailleurs, on veut toujours y aller. Dans le calme qui l'entourait, réconfortant et oppressant à la fois, L. regardait au loin. il savait qu'au final il n'existait pas d'endroit où un panneau écrit "Ailleurs" l'accueillerait.
Et pourtant cet Ailleurs brillait dans son ciel d'une lumière aveuglante.
Le vent soufflait doucement, lui amenant les souvenirs qui se promenait dans le Pays, emportés par la brise..

  

mercredi, octobre 08, 2003

Les mystères de P.A.

  

lundi, octobre 06, 2003

Voyage dans le passé...
Misery est une petite ville mais il faut avouer que conduire dans ses rues est un vrai calvaire.
Un petit jeune (collégien surement) a déboîté devant moi. Pas de manière invéitable mais suffisante pour que je freine quand même. Et soudainement, je n'étais plus au volant.
Je me suis retrouvé pendant un mois d'été, dans mon petit paradis, et je venais de chuter en vélo sur des gravillons. Une voiture était en train de faire une manoeuvre. Mon orgueil quelque peu vexé par cette chute aussi ridicule que spectaculaire, j'ai vu le conducteur baisser sa fenêtre et me dire:
- C'est parce que tu es nul que tu es tombé?

Quelle honte sur moi..

- Comment? ai-je répondu, humilié jusqu'au dernier recours.

-C'était parce que je reculais que tu es tombé?

Soulagé d'avoir mal compris, j'ai répondu par la négative et il est parti..

Dix-huit ans plus tard environ, j'ai repensé à ce moment dans ces embouteillages..

Chacun sa madeleine.

  

Blaster!!
Il a tenté de me mettre à terre mais je l'ai EMPORTE!! (enfin, mieux vaut pas le dire trop fort..)

  

samedi, octobre 04, 2003

Tant de choses..
à faire et si peu de temps. Alors parfis, bloqué par tout ce qui nous fait face, nous rntrons dans une phase contemplative où tout est calme et serein. Un peu comme L.

  

jeudi, octobre 02, 2003

De la bibliothèque de L.
When you walk through a storm
Hold your head up high
And don't be afraid of the dark
At the end of the storm
Is a golden sky
And the sweet silver song of a lark

Walk on through the wind
Walk on through the rain
Tho' your dreams be tossed and blown
Walk on, walk on
With hope in your heart
And you'll never walk alone
You'll never walk alone

  

You will walk alone...
Ouhaou...Deux jours pleins sans écrire..What's up mon ami? Hier soir, j'ai de nouveau retrouvé mon Mondes Des Ténèbres. Tu sais L., ce lui qui a inspiré un peu ton pays. Quelle joie de voyager ainsi sans se déplacer.
Fleur de Mars disait que j'étais ici en reportage. J'ai plutôt l'impression d'être un Docteur Schweitzer!!
LE temps passe, allant de Week end en Week end et cherchant à m'évader. ..
Etre seul est toujurs redoutable. Parfois nous sommes notre pire compagnie. Et même le cool cat semble vouloir quitter le navire!!...