Journey Into Mystery

Journey Into Mystery

"Laisse nous prendre la route ensemble
quand la nuit est si proche de la terre qu'elle en tremble."

Un voyage c'est bien des étapes et des rencontres. Tout comme la vie qui n'est faite que de joie et de séparation, voici le carnet de bord de Fiddler's Green qui aspire simplement au bonheur de retrouver un être aimé.
Tous ces souvenirs se perdront dans l'oubli,
comme les larmes dans la pluie...
- Blade Runner


"Dieu est un comédien jouant devant un public trop effrayé pour rire"
- Voltaire (1694-1778)


ThinkExist.com Quotes
Locations of visitors to this page
Archives
mars 2003
avril 2003
mai 2003
juin 2003
juillet 2003
août 2003
septembre 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003
janvier 2004
février 2004
mars 2004
avril 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004
janvier 2005
février 2005
mars 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
juillet 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
novembre 2006
décembre 2006
janvier 2007
février 2007
mars 2007

samedi, avril 30, 2005

En attendant un vrai post (demain ou après demain..)

  

mercredi, avril 27, 2005

L'auberge du bout du monde..
Le Pays déborde dans la réalité, loin par delè l'océan mais j'avoue que c'est un endroit où j'aimerais aller m'asseoir pour boire un verre..

Merci à Mr Scallione..


  

mardi, avril 26, 2005

D'accord...

  

dimanche, avril 24, 2005

Chronique d'une mort annoncée
Ma règle (que je n'ai jamais appliquée) de me coucher tôt avant une rentrée va encore me transofrmer en zombie pendant la semaine de rentrée.

Alors que mon esprit est encore dans les brumes de mes parties de jeux de rôle, de soirées d'anniversaire où mes "amis" m'ont offert ce qui me vaudra de mourir dans d'atroces souffrances des mains de celle qui doit normalement m'apporter le réconfort (et cette boîte de Pandore s'appelle "Action Figures"), je sais que la rentrée va arriver comme la chute d'eau au bout du paisible cours d'eau...
Et je ferai moins le malin, je pense!
Mais voyons le bon côté des choses, c'est la dernière rentrée...
Tout le monde sur le pont!


  

jeudi, avril 21, 2005

I could kill somebody!
Autre signe de l'américanisation à outrance avec les 4x4 (mais ma haine pour ces véhicules fera l'objet d'un post entier...), ce sont les saletés de prospection téléphonique.
On veut me vendre des fenêtres, on veut faire des enquêtes sur les proriétaires (alors que la veille je leur signale que je suis locataire), on veut me parler de mon frigo, de téléphone portable..Bref

LEAVE ME THE FUCK ALONE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ok, je m'emporte. Je m'efforce d'ailleurs d'être poli avec les pauvres esclaves modernes qui bossent là-dedans mais leurs procédés me font vomir (allons dans l'emphase..). Quand on sonne chez vous, vous pouvez ne pas ouvrir. Mais quand votre téléphone sonne, on ne sait jamais, c'est peut être urgent ou important. Et le pire c'est qu'avec leur projet d'annuaire universel, ils pourront le faire sur nos téléphones portables si on ne fait pas attention...

Sinon, une autre nouvelle qui fait que j'aime notre joli monde:

Daniel Bernard, l'ancien patron de Carrefour a touché le supergros lot en quittant en février le numéro 2 mondial de la grande distribution: 29 millions d'euros d'un coup sur les 34 millions auxquels il avait droit au titre d'un plan de retraite dorée convenu à l'avance. De mémoire de spécialistes, c'est du jamais-vu. D'autant que Bernard a également perçu trois ans de salaire d'indemnité, soit 4 millions d'euros supplémentaires.

Tiens, j'ai trouvé ma définition pour le mot "indécence"

  

mercredi, avril 20, 2005

32 + quelques jours
De retour à la barre.
J'ai récupéré le cool cat, je commence à penser à mes 120 copies, c'est donc signe que mes vacances s'achèvent..Avec cette question lancinante: qu'est-ce que je leur ai dit de faire pour la rentrée?
Et puis ces vacances-là annoncent toujours l'arrivée de celles d'été, du ciel bleu, de la chaleur et des bonnes choses. Même si elles seront faites pour ma part de caisses et de scotch (et non de caisses de scotch, AH AH!) en attendant de commencer de nouvelles aventures..

Mais la morale de cette sortie de 3 jours, c'est que je goûte la chance à mon vénérable âge (encore merci pour le birthday, d'avoir mes 4 grands-parents et mes deux parents (ainsi que des petits cousins de plus de 2 décennies mes cadets). Et cette petite escapade sur les plages du débarquement aura donc été bien riche, trois générations à se promener..

Ca aussi, c'est être chanceux, je pense..


  

dimanche, avril 17, 2005

Air connu

Dommage que ce ne soit pas un multiple de 32. Ouh là! Trente deux? Va falloir que j'arrête, moi...

  

mercredi, avril 13, 2005

C'est bien les vacances...
Je sais que ce post peut faire des envieux, mais j'assume...Pendant les vacances, on peut lire ce qu'on a en reatrd, aller sur Paris voir des vrais Geek.

J'en veux pour exemple l'américain chez Album qui regarde sa liste de comics sur son ibook. Là, je dis respect!

Geek, nerds, je me suis lancé sur la vraie signification de ses deux mots, ou plutôt sur leurs différences et là, on rentre vraiement dans des débats de geeks (ou de nerds..). C'est ce qu'on appelle le browsing de vacances.

Dans la catégorie lien à la con, voici celui-là: ... et je pense le mettre en salle des profs en page de démarrage pour voir la panique..Il marche bien mais vous devez écrire à l'envers..

Je m'en retourne à mes saines lectures (de vacances..)


  

dimanche, avril 10, 2005

Une bougie de plus



Ce matin, je me suis réveillé avec la voix rauque, la tête raide et des courbatures partout.
Fêter les 30 ans d'un copain de longue date, c'est toujours une émotion. Celle de se rendre compte que justement, on a plus 20 ans. Les chanson sur lesquelles nous dansions semblent plus longues même si elles sont toujours aussi fortes (et "Born dead" de Body Count ne fait aucun cadeau à celui qui sera en méforme...). Nos profils ne sont plus aussi longilignes et nos photos d'ados qui prennent paisiblement la poussière sur les murs en sont les comiques mais réalistes témoins. Ce qui souffre le plus en fat, ce sont les coupes de cheveux, quelque soit la circonstance. Je me demande bien comment on a fait pour survivre avec des coiffures aussi terrifiantes, d'ailleurs.

Le discours fut l'occasion de se rappeler nos souvenirs, toujours bons et attachants d'une époque assez innocente où nos problèmes étaient les dissertations de français et trouver un local pour pouvoir jouer.

Evidemment, dans un groupe masculin, 10 ans plus tard il faut rajouter les copines. Celles-ci nous regardent d'un oeil amusé quand nous récitons ou "mimons" (on me comprendra) certaines anecdotes ou position (on me comprendra encore).
Le regard amusé devient atterré quand nous nous mettons à danser comme on le faisait il y a une décennie. Si vous aviez regardé par la fenêtre vous auriez vu un géologue, un CPE, un prof d'anglais, un banquier et un bibliothécaire en train de sauter partout comme des grands dadais, à se casser la voix et à gueuler "BORN DEAD" à tout va.

Nous étions venus de Suisse, de Misery, du Havre, de Tours pour reformer ce petit noyau qui a vécu il y a 15 ans de cela ce qu’on appelle une adolescence.Il y a avait un grand absent, revenant trop tard de Californie. De ce que nous étions, nous nous sommes parfois perdus de vue, certains acteurs de cette époque sont partis, comme le patron du bar où nous allions qui est mort un 31 décembre. Des enfants sont arrivés, des bagues au doigt également...
Mais en cette belle nuit, rien de tout cela ne comptait, trop occupé que nous étions à célébrer ces précieuses années...

C’était beau d’avoir vingt ans. Et c’est beau d’en avoir 30*




*même si on se remet moins vite des soirées…

  

mercredi, avril 06, 2005

LA minute Hellraiser
Eh bien, il ne fait pas bon être vieux et connu en ce moment..Cela provoque beaucoup de débats en salle des profs.

Alors que pendant ce temps-là, à Providence (tiens, tiens...), la vie continue tranquillement.

J'imagine bien ce type avec son CV, à la rubrique "passion": J'aime me prendre pour un hameçon vivant....



C'est donc le "Body suspension" (et faut pas éternuer, visiblement..)





Soudainement, mes passions me semblent bien fades. Pas vous?

  

lundi, avril 04, 2005

C'est lourd...
Il faudrait que les journalistes arrêtent de dire que "Tu ne tueras point" est le premier des 10 commandements.
Sur dix commandements, ça prouve à quel point ils se renseignent (dix "articles", ça fait de la lecture, faut dire)

Remarque, comme ils le disent, ils revendiquent leurs droits à faire des erreurs...

  

dimanche, avril 03, 2005

Pensées
Le retour du coin de ciel bleu, du bout de l'herbe verte et du noir de l'encre fait vraiment du bien. Cela permet de retrouver le calme du Pays.

Et même Godzilla est de retour sur New York!(et pas content...)


Mais une question me taraude en cette belle journée: Si on peut dire "des z'haricots" pourquoi ne peut-on pas dire "des z'hallebardes". Et dit-on "des hallogènes" ou "des z'hallogènes?"