Journey Into Mystery

Journey Into Mystery

"Laisse nous prendre la route ensemble
quand la nuit est si proche de la terre qu'elle en tremble."

Un voyage c'est bien des étapes et des rencontres. La vie n'étant faite que de joie et de séparation, voici le carnet de bord de Fiddler's Green.
Tous ces souvenirs se perdront dans l'oubli,
comme les larmes dans la pluie...
- Blade Runner


"Dieu est un comédien jouant devant un public trop effrayé pour rire"
- Voltaire (1694-1778)


ThinkExist Dynamic daily quotation Locations of visitors to this page
Archives
mars 2003
avril 2003
mai 2003
juin 2003
juillet 2003
août 2003
septembre 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003
janvier 2004
février 2004
mars 2004
avril 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004
janvier 2005
février 2005
mars 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
juillet 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
novembre 2006
décembre 2006
janvier 2007
février 2007
mars 2007
avril 2007
mai 2007
juin 2007
juillet 2007
août 2007
septembre 2007
octobre 2007
novembre 2007
décembre 2007
janvier 2008
février 2008
mars 2008
avril 2008
mai 2008
juin 2008
juillet 2008
août 2008
septembre 2008
octobre 2008
novembre 2008
décembre 2008
janvier 2009
février 2009

vendredi, février 27, 2009

tchi tcha
Rouen.
A quoi peut-on voir que le cinéma français est vraiment bien morne? Quand dès qu'un grand acteur américain en parle et cite Truffaut.
Dustin Hoffman est le dernier à nourrir cet état de fait.

  

mardi, février 24, 2009

All fled, all gone
Vannes. Mon grand-père est mort aujourd'hui, à 87 ans. Il aura bien vécu et aura été entouré après de ma grand-mère pendant plus de 62 ans. Et, comme dans les films, les derniers qu'il lui aura murmuré, alors qu'il ne parlait plus et qu'elle lui demandait de lui dire quelque chose auront été "je t'aime".

  

dimanche, février 22, 2009

Un mythe s'effondre
 
Posted by Picasa


Merci Internet :-( :-)

  

samedi, février 21, 2009

encore du progrès à faire..
 
Posted by Picasa

  

vendredi, février 20, 2009

ah la Fnac et son incompétence légendaire en SAV
Rouen. Vous vous rappelez de l'expérience involontaire sur la gravité de mon PC? Eh bien voilà ce que me dit le site du SAV de la FNAC

Bonjour, voici l'état d'avancement de votre H-P TX2670 (HEWLETT PACKARD)
Dossier en cours...

Produit expédié pour réparation
15/01/2009

Dossier enregistré

15/01/2009
Afficher les détails Masquer les détails
- Lieu de création : Rouen
- Date prévisionnelle de restitution : 29/01/2009

et quand je suis allé les voir, il y avait un plantage informatique.;Loi des séries quand tu nous tiens.

  

Vu à la télé


On en parlait dans l'edition spéciale de canal +, le fameux anaconda. Ca bouge vite quand même ces bestioles là..

  

mercredi, février 18, 2009

gorge serrée

Alors m’y voilà. J’y suis de nouveau et surement pour la dernière fois de ma vie. De quoi suis-je ne train de parler ? De la chambre où j’ai passé tant de nuits. Je suis dans cette chambre où un iphone, un portable et un GPS rechargent. Rien de tout cela n’existait quand je faisais des batailles de polochon avec mes cousins, quand les chaises qui y sont me faisaient peur.

J’ai monté les marches tout à l’heure, ces mêmes marches immuables depuis plus de 20 ans. Dans cet immeuble (prenons de la hauteur) j’avais mis un panneau « ascenseur en panne » sans savoir qu’il y avait un déménagement au cinquième étage. Et dans cette chambre (retournons-y) j’avais lancé des bombes à eau du quatrième. Aucune n’a touché son but mais quand on se rappelle comment elles étaient remplies, ça aurait fait du dégât.

Dans cette cabre immobile, à l’odeur de naphtaline passée, rien n’a changé. La lampe de chevet est toujours faite d’une bouteille de champagne et d’un abat-jour. Il y a toujours cette miniature de la Vierge au-dessus d’elle. Il ya des esquisses bleutées qui représentent le japon et un bateau sous une lune. Il y aussi une œuvre de Tristan, mon cousin, qui peut être soit un ciel bleu avec des nuages, la mer avec des rochers ou la carte d’un pays imaginaire.

Au milieu de la chambre, se trouvent deux lits côte à côte. Ils sont devenus de plus en plus petits au fur et à mesure que nous devenions des géants. Il y a une petite penderie où l’on rangeait nos affaires. C’est de là que vient l’odeur de naphtaline. A l’intérieur, il y a cet exemplaire de la Bonne Paye et du Cluedo. Je n’ai pas ouvert les boites mais je sais que j’y trouverai les rires emprisonnés et fossilisés dans les cartes.

Il ya aussi des livres dans cette chambre, la couverture a passé avec le soleil. Lady Jane est un kaléidoscope et la belle de Louisiane est bien délavée. La voilà donc cette chambre, d’où je tape tout cela. Je sais qu’elle me donnera du sommeil comme elle m’a déjà tant donné. L’enfant n’est plus là mais je l’entends encore qui m’appelle, qui se rappelle à moi.

Et je regarderai cette peluche de tissu en m’endormant, dont je ne sais toujours pas si c’est un chat, un chien ou la preuve que le cannabis est dangereux quand on veut créer quelque chose.

Je l’ai vu aujourd’hui dans une maison de retraite. J’y ai vu mon père, tant la ressemblance était frappante et cette vision m’a pétrifié. J’y ai vu ce que je ne veux pas être mais que je serais surement. Des gens dans un monde qui est le leur, rythmé par les repas et les passages aux toilettes. Des gens perdus dans leurs pensées, leurs souvenirs ; passant en fauteuil ou déambulateur, répondant à un animateur dont le sourire constant était effrayant. Et il y avait cette odeur aussi, pénétrante et omniprésente. Celle des vieux, de la mort ou d’autre chose, je ne sais et je ne veux pas savoir. A tout dire Quand je suis rentré dans sa chambre il y avait un autre pensionnaire qui était dans les toilettes, s’étant trompé de chambre.

De tout ce que j’ai vu, je ne souhaite rien. Mon grand père, mon pépé, si digne auparavant et si diminué maintenant est ce qui m’attend, ce qui nous attend et cela me glace. Mais à y réfléchir il n’y qu’une seule chose que je retiens. Ma grand-mère de 86 ans qui se penche vers lui et qui l’embrasse tendrement en lui disant « mon chéri ». Ma grand-mère qui ne cesse de le caresser et dont les yeux rougissent quand elle réalise. C’est ce que je retiens, que j’admire et qui souffle mon coupe en cette heure tardive.. Quelqu’un qui est là, pour se sentir moins seul. Et qui après 62 ans de mariage est là, jusqu'à la fin. Et je retiens aussi mon grand père, qui dans sa fatigue de trois semaines d’hospitalisation tente de rester éveillé.

- Et mammie de lui demander : tu es fatigué ?

- Et lui de répondre « non ».

- Et tu es content que tes petits-fils soient là ?

-Oui, c’est pour ça que je ne suis pas fatigué.


  

lundi, février 16, 2009

A journey
Rouen. Demain dès l'aube, je prendrai la route. Je vais en Bretagne pour voir mon grand-père pour la dernière fois j'en ai bien peur. Quatre heures de route. J'ai décidé de partir comme ça, car le dimanche des vacances, eh bien il sera peut-être trop tard.
Prendre la route tout seul, sur les 4h20 d'autoroute aura tout d'une étrange route. Faite de pensées et de souvenirs. Une route. Tout un symbole.

  

jumper2?

...raggi fotoniciiii, originally uploaded by garagolo.


  

dimanche, février 15, 2009

Copies

Je démisionne


Posted by Picasa

  

vendredi, février 13, 2009

Ailleurs
Rouen et bientôt sur la route.
On flotte, on attend, on caresse le cool cat. Tout est comme au
ralenti sous le gris. On attend.
Trente cinq ans passent vite.

  

mercredi, février 11, 2009

Ce jour devait arriver, n'est-ce pas?
Misery. Vannes. Rouen.

Ce week-end dernier j'étais avec mes cousins pour une rencontre parisienne. Celà faisait 2 ans que je ne les avais pas vu, la faute à des voyages au bout du monde et nos retrouvailles furent belles. Elles furent juste ternies par l'annonce que mon grand-père n'allait pas bien, qu'il était à l'hopital et que...
Nous avons pris cette belle photo que nous avons envoyé à Mammie.
Ce matin, le téléphone a sonné en cours et j'ai vu le nom de ma cousine apparaître sur l'écran. Cinq minutes avant la fin du cours. J'ai tremblé, perdu mes moyens et les élèves se demandaient où était passé ma concision.
Elle m'a annoncé que Pépé avait un cancer généralisé et qu'on allait lui dire aujourd'hui.
Putain, que ça me fait drôle d'écrire celà.

  

lundi, février 09, 2009

Technologie!!

  

samedi, février 07, 2009

Eh bien
Quelle semaine. Rouen.Paris. Rouen. Une journée de cours qui saute à cause des INTEMPERIES (ça fait fin du monde, j'aime bien..), et surtout les élèves qui passent déjà de vacances.
Pour enjoliver la vie de prof, voici un petit récit.
Sortant de cours (et évidemment c'est là où on est pressé) je vois des élèves sortant des toilettes et l'un d'entre eux a une longue cigarette dans la main. Le temps de réaliser, je me retourne et je lui demande ce qu'il a dans la main. Il est de dos, met les mains dans ses poches.
J'arrive à son niveau et me montre qu'il n'a rien. Mais mes élèves ne sont pas des criminels endurcis car la première chose qu'il me dit est "Vous ne pouvez pas me fouiller".
"Oui mais je peux t'emmener chez le proviseur".
Donc il me donne la cigarette qui fait rire, viens me demander si on ne peut pas en discuter car il va avoir des soucis avec ses parents. Je lui dis que là c'est un peu tard et que la seule chose que je peux faire c'est de ne pas lui demander de me suivre au cas où il en est plus dans les poches.
Je l'ai dit, j'étais pressé. Et comme un idiot je me dis que je vais faire un rapport jeudi. Je fais 3 pas, un collègue passe et me dit: "ouah c'est un beau joint". Je réalise alors que je ne vais pas faire Misery-Rouen avec un joint dans ma voiture si je suis contrôlé par les glorieuses forces de l'ordre. Je me vois mal déclarer que le joint n'est pas à moi mais confisqué à un élève.
Je suis allé trouvé les surveillants et je suis donc arrivé en retard..

Sinon, la Sainbt Valentin approche et le Printemps de Rouen a une officine Chambre 69(.com). J'avoue avoir été un peu surpris de voir celà à côté des sac à main, des montres D&G et autres marques confidentielles. Signes des temps en tout cas, j'aimerai savoir si le chiffre d'affaire résiste aux sourires gênés et combien de client(e)s déclarent que "c'est pour offrir"...


  

mardi, février 03, 2009

click
Posted by Picasa

  

La vie est un combat

  

dimanche, février 01, 2009

Bientôt lundi
Au programme:
Paris de 0 à 3h30 du matin
Ensuite je prends la route pour Rouen
Arrivée vers 5h. Douche. Départ pour Misery à 7h. Surtout ne pas dormir.
Je reprendrai les cours après deux semaines de pause et je confesse que ça va être une grande improvisation. N'oublions pas de rajouter les alertes météo sur la route pour me faire dire ce soir que le Superbowl à Paris n'est plus (trop) de mon âge.

En PS, un fantôme sur le Pont Sully:


Ce qu'il faut savoir: Mailinator, l'adresse mail antispam online qui est VRAIMENT imbattable (et je me rends compte que ça fait un peu pub, là.




  

back
jxjts ijoizzzzzzuus
anssqsqSQSSQSqSQSQaaszazazzzzzù*ù!
qqxdssdcsqù (May, 2 ans et demi a pris mon clavier
en otage)
Paris. Après un bel échec en fin de semaine (eh oui, "Authority in King Lear, eh bien c'était sur une impasse), je suis ce week-end sur Paris pour leSuperbowl. C'est toujours l'occasion de revoir les petites et de m'entraîner comme le début du post le pouve. Enfermé seul avec les deux ravissantes, Kung Fu Panda et WallE n'auront rien pu faire. L'iphone a même été pris par ces petites mains un pas trop expertes et surtout curieuses. J'ai quand même survécu. Mais je vais enterrer ces souvenirs qui me hanteront à jamais si je ne fais pas attention.


Ce qu'il faut savoir: elles ont tué Dora l'exploratrice. Ce fut son dernier voyage.
Posted by Picasa